El Mardouma ou Merdouma : chevelure d’ébène

Jan 8, 2012 by

El Mardouma ou Merdouma : chevelure d’ébène

La Mardouma ou Merdouma est un produit dont la préparation s’avère délicate et complexe. La préparatrice de la Mardouma doit être une personne entraînée pour effectuer plusieurs étapes précises et aboutir à un produit fin et efficace.
Les constituants sont nombreux : huile de friture, baies de genévrier ou graines de thuya, savon vert à l’huile d’olive, eau, thé noir, clous de girofle, écorces de grenadier, Gammem : des graines ressemblant à ceux du coriandre, henné, des morceaux de fer carbonisés.

Voici les étapes de la préparation de la merdouma :

Première étape : préparation des graines de thuya qui sont mélangées au savon vert pour obtenir des grains entourés de mousse.

Deuxième étape : friture des grains de thuya dans l’huile très chaud jusqu’à carbonisation : les graines de thuya deviennent noirs, mou et friable.
Les graines ainsi obtenus sont mis de coté dans de l’ henné : le rôle de l’ henné est d’absorbé un maximum d’huile et d’assécher les graines de thuya qui deviennent à ce stade secs et durs.

Troisième étape : préparation du liquide qui servira à lier les différents constituants : à l’eau de robinet, une quantité d’écorce de grenadier, un peu de thé noir, quelques pincées de clous de girofle, Les grains de Gammem sont ajoutés, le tout est porté à l’ébullition.
Les grains de Gammem sont susceptibles de conférer une odeur agréable au mélange.
Une demi patate est ajouté au mélange et constitue un indicateur de fin de cuisson, quand cette dernière est très cuite le liquide est mis de coté pour être passé au passoire et laissé refroidir.

Quatrième étape : Préparations de la phase solide du produit : les morceaux de fer sont portés à devenir rouges sous l’effet de la chaleur du feu. A ces morceaux, les graines de thuyas séchés sont ajoutées pour être finement écrasés.

Cinquième étape : Obtention de la mardouma par le mélange de la phase solide et le liquide de liaison : le résultat doit être un liquide assez visqueux auquel on ajoute un peu d’eau de toilette pour masquer les différentes odeurs.

L’utilisation principale du produit est la teinture des cheveux en noir. L’application doit être sur des cheveux, secs, non lavés et, surtout, non colorés.
Traditionnellement, pour les thour, les cheveux des petits garçons sont teints en noir la veille du jour du hammam. Les femmes l’utilisent pour se peindre les cheveux en noir.

Related posts:

  1. Points noirs !
  2. Le savon noir, un exfoliant 100% naturel
  3. Trucs et Astuces beauté
  4. Le Savon de Marseille

Related Posts

Tags

Share This

21 Comments

  1. trop bien ce post 😉 j’ai essayée de faire un masque sur cheveux sec GÉNIAL !!!mes cheveux sont tous doux !! merci pour ces précieux conseils

Leave a Comment